Air stilettos

L’expo Kiefer-Rodin au Musée Rodin ? Pas fait

 

L’expo Christian Dior aux Arts Déco ? Pas fait

 

L’expo David Hockney à Beaubourg ? Pas fait

 

L’expo Médusa au Musée d’Art moderne ? Pas fait

 

 

Grand ou Petit Palais, tant qu’il ne s’agit pas d’alcooliser mon palais il y a peu de chance pour que je connaisse. Je suis parisienne et si je maitrise la commande devant une carte des cocktails, je ne sais toujours pas comment on commande une carte Paris musées. J’imagine qu’un américain a plus de points fidélité que n’importe lequel de mes voisins car… je ne me promène pas, je cours.

Je cours pour attraper le métro, même si le suivant est dans 3 minutes. Je cours pour retenir une porte, même si je me la prends dans la figure. Je cours pour traverser, même si je ne connais pas la couleur du bohnomme. Je cours pour me changer, même si c’est à l’autre bout de Paris. Je cours pour faire mes courses, même si on est samedi. Je cours pour…

Pourquoi en fait ?
Je crois que je cours pour rattraper une journée qui m’a échappé au moment où j’ai mis mon réveil sur silencieux.

 

Je cours au point d’avoir cédé à une paire de running chez Nike en me disant que même au parc, j’irais courir. Sauf que force est de constater que mes talons sont plus usés à la course que mes semelles lunar air dynamic. Les trottoirs, les rames, les tunnels, les ponts et les passages piétons sont mes tapis de course alors on va peut être laisser un bout de territoire à celles qui ne parlent qu’en hashtag fitgirl.

 

OH NO

 

8h40 les gars. C’est la course !

 

Vive les barres de céréales pour faire passer la barre qui obstrue ma boite crânienne. Une spéciale K pour préserver sa ligne et une chococrispies pour préserver ses papilles. J’enfile mes Air Stilettos, je cours au boulot.

 

Air Stilettos 
Modèle des coureuses en jupons qui « courent toujours »

 

SELECTION DE LOUISE